Espace utilisateur

Réviser ses concours dans une abbaye ?

Ce week-end, je suis allée deux jours dans une abbaye.

Car je suis convaincue que la vie a besoin de temps pleins et de temps de "rien", de temps d'action et de temps de vide. Et pour moi, l'automne est toujours "une cassure", qui nécessite de faire le point. Bref, objectif rempli, dans ce lieu loin de tout, qui semble hors du temps, rythmé par la cloche des offices et par les repas-qu'il-ne-faut-pas-préparer.

 

Ce qui va vous intéresser c'est qu'avec nous, il y avait deux jeunes femmes. Elles étaient venues passer quelques jours, non pas en retraite, non pas en vacances, mais pour... réviser. L'une pour réviser un important examen de vétérinaire, l'autre pour, finalement, arriver à boucler son mémoire.

J'ai découvert avec intérêt que cette abbaye accueillait des gens venus pour réviser. Ça m'a évoqué les images d’Épinal des moines du Moyen-Age, penchés sur leurs enluminures, concentrés sur l'étude, protégés des tentations du monde par le cadre fermé, austère et rassurant de leur abbaye. D'hier à aujourd'hui, seule la décoration semble avoir changé... et l'électricité.

C'est intéressant, parce que de nombreuses cultures disposent de lieux d'exclusion choisie, de lieux de clôture, de lieux de méditation et de travail. Et il me semble que, qu'importe le lieu, qu'importe l'époque, nous avons tous besoin, à un moment ou à un autre, de lieux de ce type.

 

Voir ces deux jeunes femmes réviser m'a rappelé mes propres révisions. Lorsque j'ai passé mon Bac et que j'ai révisé pour mes concours de prépa, j'avais choisi de m'isoler, à la campagne, pensant me priver de tentations. Pas de télé, pas de téléphone portable (à l'époque, il n'y avait pas de smartphone, et le réseau GSM ne passe pas bien derrière les gros murs de pierre), pas de sorties possibles, à peine un ciné à 15 km. Idéal, sur le papier.

Idéal, mais finalement, pas autant que l'abbaye, me suis-je dit samedi.

Parce que les coups de déprime ou de perte d'enthousiasme sont durs, quand on est vraiment tout seul.

Parce qu'il faut bien se nourrir. Perdre du temps en logistique, ou bâcler ses repas et en être fatigué ou tout-déprimé-de-l'intérieur (# gourmands).

Parce que le matin, tout seul, il faut se battre pour se lever, rien n'y personne n'est là pour nous "rattraper".

 

Bref, pour toutes ces raisons, si j'avais de nouveau un examen à devoir réviser, ou même la prochaine fois que je dois boucler l'écriture d'un livre, je pense retourner dans cette abbaye. Parce que bien plus qu'une "prison" sans tentation, on y trouve des conditions favorables à la concentration :

  •  des journées rythmées par les offices (qui ne sont pas obligatoires) : 6h / 8h30/ 11h30/17h30/20h, ce qui s'apparente à un planning typique. Cela permet de se lever tôt et de s'imposer facilement des séances de travail découpées.
  • un silence "plein", dénué de bruits parasites mais non-anxiogène. Ce n'est pas le silence de l'isolement.
  • des repas copieux et équilibrés qui "tombent tout seul", pour reprendre des forces - puis quelques assiettes à laver, mais ça permet de se sociabiliser.
  • un esprit du lieu qui ancre et élève à la fois - chose confirmée par les étudiantes présentes- et permet de se concentrer facilement.

 

Ami 2A, si les concours pour toi arrivent à grands pas, note ces informations dans un coin de ta tête.

Tous les professeurs de prépa constatent à quel point il est difficile pour certains de leurs élèves de se mettre à réviser de manière totalement autonome après 2 ans d'encadrement pédagogique très serré, juste avant les écrits.

Ce type de lieu peut être une solution.

 

 

 

 

Quelques adresses :

Abbaye de la Rochette (38) - mixte - proximité de Lyon

Monastère de Malestroit (56) - Morbihan - filles seulement

Abbaye de Kergonan (56) - Morbihan - garçons seulement

Prieuré St-Jean (15) - mixte - Auvergne

Abbaye Notre-Dame-deVive-Fontaine (51) - Mixte - Entre Paris, Rheims et Troyes

Abbaye de Lérins - Alpes Maritimes - mixte

Abbaye Sainte-Scholastique (81) - filles - proximité de Toulouse

(liste loin d'être exhaustive...)

Cet article a été publié sur la page Facebook "Je prépare ma prépa".
Rejoins-nous pour recevoir du contenu de qualité au quotidien en cliquant ici : Découvrir la page Facebook.
Nous avons aussi une chaîne Youtube ici : Découvrir la chaîne Je prépare ma prépa.

A bientôt !

Aucun commentaire

Poster un commentaire