Espace utilisateur

La 1ère année de prépa et la 2ème n’ont rien à voir.

La 1ère année de prépa et la 2ème n'ont rien à voir.

On peut croire que la 2ème est le prolongement de la 1ère, mais si les lieux sont les mêmes, les profs les mêmes, les copains les mêmes, la ressemblance s'arrête là.

L'énergie est différente.
L'intention est différente.
L'objectif est différent.

Il n'y a plus l'angoisse de savoir si on va rester, les nouveautés auxquelles s'adapter, la "marche" à franchir. Il n'y a plus l'enjeu "Vous êtes le maillon faible, au revoir."

C'est moins dur, en un sens.
Les profs sont peut-être moins cassants.

Et en même temps, l'angoisse, telle un monstre de dessin animé, rugit de plus en plus fort.

Les concours arrivent à "grands pas", ne cesse-t-on de te répéter. Oui, dans quelques mois à peine, "l'année est courte !"....

Panique dans les rangs, on ne va plus pouvoir se cacher, ni retarder les apprentissages !

Peut-être es-tu encore, en ces mois de septembre-octobre, en train de faire "comme l'année dernière" alors que ça ne semble plus fonctionner.

Bienvenue en 2A.
La 2A, c'est comme un parcours du combattant. L'enjeu n'est plus que tu tiennes jusqu'au bout de l'entraînement, sans claquage, pour te muscler ou apprendre une technique pour grimper.

L'enjeu c'est d'arriver au bout, dans le meilleur temps possible (// classement). L'enjeu est donc de penser stratégie et efficience. Quitte à passer à travers les pneus plutôt que par-dessus l'obstacle, ou à repérer l'endroit où la corde est lâche pour les écarter, ou à passer par-dessous..... même si c'est peu satisfaisant intellectuellement, même si c'est peu élégant.

Autrement dit, à sacrifier parfois "l'art pour l'art" de la curiosité intellectuelle au profit de la préparation d'un examen, aux attentes et aux critères d'évaluation spécifiques.

Frustrant, pour les puristes parmi vous.
Décevant, pour les perfectionnistes parmi vous.
Mais comme je le répète toujours, revenons à l'objectif.

Pour finir, voici 3 conseils qui, dans certains cas, peuvent t'aider à boucler l'année calendaire de manière satisfaisante :

1/ Faire le deuil de l'année dernière, symboliquement, et accepter que cette année a d'autres règles du jeu.

2/ Penser "stratégie" : trucs pour gratter quelques points en maths, formule/citation/structure qui fait mouche et permet de ramasser un demi-point en plus en dissert'....

3/ Penser efficace, mais surtout efficient : ne plus penser "Comment puis-je en savoir plus d'ici le concours ?", mais "Comment puis-je connaître le plus de choses utiles/différenciantes pour le concours ?"

Et, pour finir, rester dans "ici et maintenant" tout en calmant son anxiété avec l'ensemble de mes conseils habituels.

😘😘

Cet article a été publié sur la page Facebook "Je prépare ma prépa".
Rejoins-nous pour recevoir du contenu de qualité au quotidien en cliquant ici : Découvrir la page Facebook.
Nous avons aussi une chaîne Youtube ici : Découvrir la chaîne Je prépare ma prépa.

A bientôt !

Aucun commentaire

Poster un commentaire